Accueil Assurance Accidents en hausse : comment bien choisir son assurance moto ?

Accidents en hausse : comment bien choisir son assurance moto ?



L’assurance moto est très importante, d’autant plus que les motocyclistes sont particulièrement fragiles : 7 motards sur 10 ont déjà fait au moins une chute en conduisant. En plus de risquer plus fréquemment des accidents, les conséquences sont souvent très graves. Malgré une baisse durant les périodes de confinement, la mortalité des usagers de deux-roues est déjà repartie à la hausse.

Une mortalité de nouveau en hausse

Les deux périodes de confinement auront eu un point positif : elles auront permis de faire chuter considérablement le nombre de morts sur les routes, particulièrement chez les motards. Les mesures prises suite au Covid-19 ont drastiquement réduit les déplacements et par conséquent, les accidents. Un fait notamment nécessaire pour soulager le personnel soignant des hôpitaux, déjà surmené par les patients atteints par le coronavirus.

Cependant, bien que la mortalité des automobilistes ait enregistré une forte baisse en 2020, celle des motocyclistes et des cyclistes repart déjà à la hausse pour cette nouvelle année. Déjà en novembre, alors que les automobilistes, les piétons et les plus de 65 ans voyaient leur mortalité baisser, celle des cyclistes, des deux-roues motorisés et des 18-24 ans était restée stable.

Pour lutter contre ces chiffres, de nombreuses campagnes de prévention sont réalisées par la Sécurité routière. Du côté de l’Union européenne, il est question de rendre obligatoire le contrôle technique dès 2022. L’Acem (association européenne des constructeurs de motos) a dressé dans un rapport une liste de recommandations pour améliorer la sécurité à moto, et la mise en place du contrôle technique en fait partie. Il aurait pour objectif de détecter les éventuelles défaillances techniques et ainsi réduire le risque d’accidents. Pourtant, seuls 0,5 % des accidents à deux-roues motorisés sont dus à un problème mécanique. Les principales causes d’accident à moto sont le non-respect du Code de la route, la vitesse ou l’alcool. Enfin, la souscription à une assurance moto est absolument obligatoire.

Comment choisir son assurance moto ?

En Belgique, les usagers sont très prudents concernant les assurances en plus d’être particulièrement fidèles à leurs assureurs. Selon une enquête menée par un groupe d’études, 56 % des Belges n’ont jamais changé d’assureur et 77 % ont 5 assurances ou plus. Un peu plus de la moitié (52 %) possède même entre 7 et 10 contrats. Seuls 22 % des Belges possèdent moins de 5 assurances. Ce sont les assurances incendie (généralement obligatoire) et véhicules qui sont les plus fréquentes, étant contractées respectivement par 88 % et 84 % des Belges. L’assurance moto en Belgique est donc une affaire qu’on prend très au sérieux. Du côté français, par contre, depuis le premier confinement, le nombre de conducteurs non assuré est en hausse (+6 %), suite à la précarité économique : un délit grave, passible d’une amende de 3 750 € et d’un retrait de permis, en plus d’une confiscation du véhicule. Le conducteur est, de plus, dans l’obligation de rembourser tous les frais s’il est responsable de l’accident.

Pour être dans la légalité et se protéger soi, ainsi que les autres, il est donc indispensable de souscrire à une assurance moto. Pour bien la choisir, il faut déjà décider de la formule la plus adéquate à son profil de conducteur : l’assurance au tiers comprend uniquement la responsabilité civile (elle protège toutes les victimes de l’accident mais pas le souscripteur), l’assurance intermédiaire (ou tiers +) inclue la responsabilité civile, mais couvre aussi vos dommages corporels, enfin l’assurance tous risques protège les victimes, vous-même mais aussi votre véhicule. Cette dernière est la plus coûteuse, mais c’est celle qui propose la meilleure couverture, notamment si vous êtes un jeune conducteur ou que votre moto vaut beaucoup d’argent.

Dans un second temps, il faut avoir conscience des critères sur lesquels se basent les assurances pour fixer le montant de vos cotisations. Pour évaluer les risques à couvrir, elles se basent sur le type de moto qui doit être assuré, son âge, son kilométrage, sa cylindrée. Ainsi, plus votre moto aura une valeur importante, plus le coût de votre assurance sera élevé. Les assurances prendront aussi en compte l’utilisation que vous comptez faire de votre deux-roues, votre lieu d’habitation ainsi que votre profil conducteur (jeune permis, malus, nombre de permis, etc). En examinant tous ces aspects, les assurances proposent généralement une fourchette annuelle de 400 à 500 euros par an. Pour obtenir des cotisations moins élevées, il est possible de recourir à la clause de conduite exclusive, c’est-à-dire que le souscripteur doit s’engager à être le seul conducteur de son véhicule.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -Bannière 300x250

Derniers articles

Aménager une cuisine extérieure d’été dans son jardin

Le printemps arrive, les beaux jours aussi. Toujours soumis à un couvre-feu, il est...

Aménager une terrasse sur le toit d’une maison, bonne ou mauvaise idée ?

Vous êtes en pleine réflexion : toit-terrasse ou pas de toit-terrasse ? Que ce...

Construire sa maison en 2021 : la norme RT2020 remplace l’ancienne

La norme en vigueur depuis le 1er janvier 2013 visant à limiter la consommation...

Volets roulants : quelles sont les caractéristiques d’un moteur filaire ?

De plus en plus de logements sont équipés de volets roulants. Ceux-ci offrent des...

Comment réparer le carburateur de sa tondeuse ?

Le carburateur du moteur d'une tondeuse est une pièce essentielle à son bon fonctionnement....
- Advertisment -

Sujets populaires