Accueil Maison Maison et appartement : les 3 critères du confort

Maison et appartement : les 3 critères du confort



La notion de confort, parfois subjective, peut varier d’une personne à une autre, selon les besoins et le niveau de tolérance de chacun. La question se pose alors : quels sont les critères qui permettent de définir un logement comme confortable ?

Appliqué au secteur de l’habitat, le confort peut être lié à deux grandes notions. Une maison est considérée comme confortable lorsqu’elle est en mesure de remplir ses fonctions. Le confort est aussi lié à la perception des occupants, aux ressentis nés de l’ambiance et de l’environnement dans lesquels ils vivent. Suivant ces définitions, on peut lui attribuer trois critères, qui se trouvent être le confort thermique, l’efficacité énergétique et l’écologie.

Le confort thermique

Le confort thermique se définit comme une sensation de bien-être ressenti dans un environnement donné. Ici, à l’intérieur de votre logement. Il dépend de plusieurs facteurs : la température ambiante, l’humidité, l’isolation, ou la qualité de l’air. Il diffère selon l’environnement, la région ou la période de l’année.

Par exemple, en été, les occupants se sentiront bien avec un peu de fraîcheur à l’intérieur de la maison. Inversement, en hiver, le confort thermique est lié à la sensation de chaleur.

Il arrive qu’il soit nécessaire de passer par l’amélioration du confort de votre logement pour arriver à cet état de bien-être, en vous faisant accompagner par un partenaire en maîtrise de l’énergie. Vous pouvez ainsi revoir les installations : ajouter un dispositif qui régule la température, intégrer une autre solution de chauffage ou vous équiper d’ouverture à double vitrage.

Attention toutefois, le confort thermique est étroitement lié à la notion d’efficacité énergétique. L’idée est d’améliorer le confort tout en étant économe en énergie. Il existe des spécialistes qui peuvent vous aider afin d’allier ces trois notions que sont le confort, l’économie et l’écologie.

Différents niveaux de consommation d'énergies

L’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique repose sur un principe assez simple : consommer moins, mais plus efficacement. Cela signifie que vous réduisez vos dépenses énergétiques tout en maintenant votre niveau de confort actuel, ou en l’améliorant. Différentes solutions peuvent être mises en place pour y parvenir.

La première étape consiste à identifier les éléments à l’origine de votre consommation d’énergie. Il s’agit ensuite d’optimiser leur utilisation afin d’éviter les pertes d’énergie. Cela peut passer par l’adoption de gestes éco-responsables comme éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce, régler la température du chauffage aux environs de 17°, utiliser le programme éco du lave-linge ou nettoyer régulièrement le réfrigérateur.

Il est aussi possible de remplacer certains équipements par des modèles plus performants et moins énergivores. Choisir des ampoules basse consommation pour l’éclairage par exemple ou un chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable (par exemple, les pompes à chaleur).

L’efficacité énergétique est atteinte grâce à une amélioration de la configuration du logement et des habitudes de consommation. En plus du gain en termes de confort, elle permet de réduire la facture d’énergie.

Allier économie et écologie

On entend de plus en plus parler de maison écologique. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Il existe trois critères qui permettent de qualifier un logement écologique :

  • Le premier repose sur sa performance énergétique : la maison doit avoir une consommation modérée en électricité et en chauffage, l’amélioration de l’isolation ou l’utilisation d’énergies renouvelables permettent de réaliser les économies escomptées
  • L’habitation doit également garantir la santé et le bien-être des occupants : pour cela, on privilégie les matériaux non toxiques et les procédés qui ne nuisent pas à la santé pendant la construction ou la rénovation
  • Enfin, une maison est dite écologique lorsqu’elle a un impact limité sur l’environnement, à la construction et durant toute sa vie. Dans ce cadre, il s’avère nécessaire de réaliser les travaux avec des matériaux écologiques ou de miser sur le circuit court pendant la construction.

Aujourd’hui, le confort est indissociable de l’économie et de l’écologie. On ne saurait donc améliorer le confort thermique sans tenir compte de l’impact sur l’environnement. Les avancées réalisées en matière de technologie permettent toutefois de les associer et de considérer l’un et l’autre à la fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -Bannière 300x250

Derniers articles

Éoliennes domestiques : attention à leurs positions quand vous en avez plusieurs !

Une récente étude s’est penchée sur l’impact des parcs à éoliennes sur l’efficacité de...

Maison et appartement : les 3 critères du confort

La notion de confort, parfois subjective, peut varier d'une personne à une autre, selon...

Aménager une cuisine extérieure d’été dans son jardin

Le printemps arrive, les beaux jours aussi. Toujours soumis à un couvre-feu, il est...

Aménager une terrasse sur le toit d’une maison, bonne ou mauvaise idée ?

Vous êtes en pleine réflexion : toit-terrasse ou pas de toit-terrasse ? Que ce...

Construire sa maison en 2021 : la norme RT2020 remplace l’ancienne

La norme en vigueur depuis le 1er janvier 2013 visant à limiter la consommation...
- Advertisment -

Sujets populaires