Accueil Auto & Moto Panne mécanique : quelles garanties selon les assurances ?

Panne mécanique : quelles garanties selon les assurances ?



En cas de panne mécanique, les frais peuvent tout aussi bien vous revenir ou être à la charge de votre assureur. Si vous souhaitez vous prémunir face à ce risque, il est essentiel de comparer les compagnies d’assurances car elles ne proposent pas toutes cette prestation.

Garantie mécanique : le principe

La garantie des pannes mécaniques est une couverture qui vous permet d’être remboursé en cas de panne. Certaines assurances proposent uniquement le dépannage et le remorquage, le rapatriement des passagers et le prêt d’un véhicule de remplacement. Néanmoins, d’autres compagnies présentent l’option garantie mécanique sous divers noms (garantie des pannes mécaniques, pack réparation, etc).

Une telle offre vous permet de bénéficier de la prise en charge des frais de réparations nécessaires pour que votre véhicule puisse être remis en circulation si vous tombez en panne. Elle s’applique donc en cas de changement de pièces détachées et au temps de main-d’oeuvre. Pour connaitre le prix des assurances qui proposent ce type d’offre, la meilleure solution est d’avoir recours à un simulateur assurance auto en ligne. Ainsi, vous serez rapidement fixé. Toutefois, on peut estimer que le surcoût annuel de cette garantie se situe entre 150 et 200 €.

N’oubliez pas qu’en cas d’achat d’un véhicule neuf, vous bénéficiez de la garantie constructeur pendant au minium deux ans. Certaines marques poussent même la durée de la garantie jusqu’à 5 ou 7 ans. Si vous dépassez le plafond de kilomètres indiqué dans la garantie constructeur avant la date, c’est ce facteur qui est décisif. Dans ce cas, la garantie mécanique est inutile avant le dépassement de la date ou du kilométrage.

Quels sont les critères pour bénéficier d’une garantie mécanique ?

Les assurances sont libres de fixer certains critères en ce qui concerne la garantie des pannes mécaniques. Toutefois, on peut retenir deux facteurs principaux. Premièrement, l’âge maximum des véhicules est pris en compte, c’est-à-dire qu’ils doivent avoir une durée de vie entre 8 ans et 20 ans. En outre, le kilométrage maximum est pris en considération (entre 100 000 et 250 000 kilomètres).

Par ailleurs, il faut prendre en compte que la garantie ne fonctionne qu’en cas de panne spontanée et imprévisible et non en cas de panne qui fait suite à un défaut d’entretien de la part du propriétaire. Enfin, les compagnies d’assurance exigent des documents justifiant d’un entretien régulier de la voiture qui répond aux normes préconisées par le constructeur. Par conséquent, si vous avez tendance à négliger partiellement l’entretien de votre véhicule par manque de temps, par exemple, il faudra être très rigoureux pour pouvoir être remboursé en cas de panne spontanée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -Bannière 300x250

Derniers articles

Éoliennes domestiques : attention à leurs positions quand vous en avez plusieurs !

Une récente étude s’est penchée sur l’impact des parcs à éoliennes sur l’efficacité de...

Maison et appartement : les 3 critères du confort

La notion de confort, parfois subjective, peut varier d'une personne à une autre, selon...

Aménager une cuisine extérieure d’été dans son jardin

Le printemps arrive, les beaux jours aussi. Toujours soumis à un couvre-feu, il est...

Aménager une terrasse sur le toit d’une maison, bonne ou mauvaise idée ?

Vous êtes en pleine réflexion : toit-terrasse ou pas de toit-terrasse ? Que ce...

Construire sa maison en 2021 : la norme RT2020 remplace l’ancienne

La norme en vigueur depuis le 1er janvier 2013 visant à limiter la consommation...
- Advertisment -

Sujets populaires