Plaque d’immatriculation : nouveau décret, conserver ou changer sa plaque ?

Un homme devant ordinateur

Un changement s’est opéré concernant le décret de 2009 qui visait à rendre obligatoire le nouveau système d’immatriculation des véhicules. En effet, le 31 décembre 2020, tous les propriétaires de véhicules auraient dû effectuer un changement de plaque et adhérer au système obligatoire. Cependant, suite au décret publié le 11 décembre, la date butoir a été supprimée, pour le grand soulagement des Français.

Devez-vous changer votre plaque d’immatriculation ?

Depuis 2009, tout le monde s’attendait à devoir modifier sa plaque d’immatriculation avant le 31 décembre 2020. Un débat sans fin pour les conducteurs qui souhaitaient conserver leur numéro régional. De plus, les collectionneurs de voitures étaient fortement déçus, par crainte de voir la valeur de leurs biens chuter.

Cependant, à la grande surprise générale, un décret a été publié en décembre 2019 afin d’annuler l’obligation de changement de plaque. Ainsi, vous n’êtes plus prié de faire changer votre immatriculation.

Si vous préférez tout de même passer sur le nouveau système d’immatriculation sans trop dépenser, vous pouvez trouver des plaques d’immatriculation au prix le moins cher en ligne.

Pourquoi remplacer sa plaque d’immatriculation ?

En dehors du nouveau système d’immatriculation, il existe des réglementations qui peuvent vous contraindre à changer vos plaques. En effet, lorsqu’une plaque est défectueuse, il est obligatoire de la corriger afin qu’elle reste parfaitement lisible.

Dans un premier temps, vous pouvez essayer de réparer vos plaques vous-même, dans le cas où elles sont sales par exemple, ou bien qu’elles soient mal fixées. De plus, vérifiez régulièrement les numéros et les lettres afin de vous assurer qu’elles ne soient pas endommagées. En outre, contrôlez l’éclairage des plaques, car elles doivent être lisibles aussi bien de nuit, comme de jour.

Si vous ne parvenez pas à rendre vos plaques conformes, vous devrez alors les faire remplacer par un professionnel. En effet, si vous vous faites contrôler par les forces de l’ordre, lorsque vous roulez sur la voie publique, vous risquez d’être pénalisé si vos plaques ne sont pas conformes. Par conséquent, vous pourriez avoir une amende à payer. Celle-ci peut s’élever jusqu’à 750 euros.

Dans quel cas la nouvelle réglementation est-elle obligatoire ?

Il est important de préciser que même si le nouveau système d’immatriculation n’est plus obligatoire, il existe un cas dans lequel il le devient. En effet, si vous devez effectuer un changement sur la carte grise (nouveau propriétaire, changement d’adresse), vous serez contraint à adopter le nouveau système.

De plus, si vous faites des travaux de réparation qui changent radicalement les critères de votre voiture, vous devrez alors modifier la carte grise et ainsi vous convertir au nouveau système d’immatriculation.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*