Remplacement des roulettes, restauration du vérin… Comment réparer son siège de bureau ?

Homme à son bureau

Le choix d’un siège de bureau n’est pas anodin. Être assis au travail durant de nombreuses heures peut causer des maux de dos, de cervicales ainsi que des troubles musculo-squelettiques (TMS), associés à une mauvaise posture. La solution à ce problème commence par l’achat d’un siège de qualité. Mais, s’il subit des détériorations, comment peut-on faire pour le réparer ?

Un élément essentiel de la vie de bureau

Il est possible de trouver sur le marché un bon siège de bureau pas cher. C’est un des éléments essentiels de la vie de tout employé de bureau et participe à la santé du dos du travailleur. Puisque ceux-ci passent beaucoup de temps assis devant leur ordinateur, leur fauteuil devient comme un vieil ami qu’ils retrouvent à chaque matin. S’il connaît des soucis au niveau des roulettes ou du vérin, voici comment le réparer afin de le conserver.

Le remplacement des roulettes

Le bris ou l’usure excessive des roulettes sont deux des détériorations les plus fréquentes d’une chaise de bureau. Comme elles sont en contact permanent avec le sol et qu’elles doivent supporter notre poids, jour après jour, il est normal qu’elles finissent par briser.

Lorsque cela se produit, la procédure de remplacement est très simple. Il faut en premier lieu passer commande de roulettes, du même modèle que celles qui se trouvent sur votre siège. Une fois reçues, on retourne la chaise et on retire les anciennes en les tirant simplement vers l’extérieur du siège. Ensuite, il ne reste plus qu’à enfoncer les nouvelles dans les trous laissés par les anciennes.

La restauration du vérin

Un de problèmes le plus fréquent que l’on rencontre sur un siège de bureau est qu’il descend de lui-même et ne se maintient plus à la hauteur désirée. Le vérin (cylindre pneumatique) s’abîme avec le temps et perd de sa pression. Bien qu’il ne soit pas possible de lui redonner vie, il existe tout de même une solution.

On doit commencer par retirer le cache en plastique qui recouvre le cylindre afin de le dégager. Une fois sorti, on le couvre d’un tuyau en PVC, dont on aura vérifié la dimension avant de l’acheter, afin qu’il corresponde exactement à celle du cylindre dans la chaise. On coupe le tuyau à la hauteur où l’on veut maintenir la chaise, on l’entaille puis on l’entoure autour du cylindre avant de l’insérer à nouveau.

Si les réparations ne suffisent pas

Si l’usure de la chaise est trop importante ou qu’elle se brise, voici quelques conseils pour bien comparer les différents sièges de bureau sur le marché, avant de procéder à l’achat.

On doit tout d’abord vérifier ses capacités de réglage. La règle numéro un d’un bon siège est que l’on puisse l’ajuster en hauteur selon notre taille et que ses dimensions soient adéquates pour notre poids. S’il possède une option d’inclinaison, cela favorisera une bonne circulation sanguine. Le choix de la surface affectera aussi notre confort et facilitera, ou non, son nettoyage. Un repose-tête est optionnel, mais il faut se rappeler qu’il permet de reposer les cervicales, une caractéristique santé non négligeable. Enfin, les accoudoirs devraient eux aussi pouvoir s’ajuster afin que nos bras adoptent une position parallèle avec notre table de travail. Vous pouvez consulter ici la position optimal pour travailler sur un ordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*