Repair cafés : pourquoi jeter quand nous pouvons réparer ?

Repair cafés

Alors que nous vivons dans le temps de l’obsolescence programmée, les citoyens écoresponsables se mobilisent pour limiter le gaspillage et modifier leurs modes de consommation. Un grand nombre de consommateurs rêvent de pouvoir réparer leurs objets en panne au lieu d’en acheter des neufs. C’est pour répondre à cette problématique qu’est née la solution des Repair cafés, ou « cafés de la réparation » en français. Des bénévoles mettent à disposition leurs compétences techniques et mécaniques pour donner une seconde vie à nos objets du quotidien. Créateurs de lien social et s’inscrivant dans une dynamique d’économie solidaire, ces lieux connaissent un succès fulgurant.

Que sont les Repair cafés ?

Le concept est simple : des bénévoles proposent leurs services pour aider à réparer des objets de la vie courante au lieu de les jeter et d’augmenter le stock de déchets. En fonction des compétences, divers matériels peuvent être pris en charge : électroménager, vélos, vêtements, ordinateurs, meubles, etc. Le gros avantage : c’est gratuit, à condition bien sûr de s’atteler à la tâche. Les personnes engagées se retrouvent quelques fois dans l’année dans un café ou un lieu associatif, équipés d’outils leur permettant de remettre en ordre de marche tout objet usé ou en panne. Ils réparent ensemble, et pour tous. S’il n’est pas possible de réparer l’appareil, les bénévoles ont dans leur sac un certain nombre de conseils et astuces : identification du problème, consultation du service après-vente, estimation du coût, etc.

Les objectifs du mouvement sont les suivants : limiter les déchets, aider les foyers en difficulté financière, créer de la cohésion sociale au niveau du territoire, partager des connaissances et transmettre l’art de remettre les objets en état de marche.

Les origines du mouvement

Le mouvement des Repair cafés est né aux Pays-Bas en 2009, sous l’impulsion de la militante écologiste Martine Postma. L’association Stichting repair café est lancée le 2 mars 2010 avec pour objectif d’aider les initiatives locales à mettre en place un Repair Café. En septembre 2013, les Pays-Bas comptent déjà plus de 150 groupes locaux. Le concept s’étend ensuite à d’autres pays. Il arrive en France en 2013, à Paris et Nice notamment.

Un succès grandissant

À chaque nouvelle ouverture d’un Repair café, la foule est au rendez-vous. Les citoyens sont à l’affût des prochaines dates et lieux de réparation. Lorsqu’un événement est mis en place, vous pouvez venir avec un objet maximum par personne et attendez d’être appelé pour que quelqu’un s’en occupe. En moyenne, un peu plus de la moitié du matériel apporté ressort en bon état de fonctionnement. Lorsque la réparation nécessite d’acheter des pièces détachées ou d’autres équipements complémentaires, il faut prévoir de revenir à une prochaine date.

Face à l’engouement créé par la démarche, les Repair cafés ne cessent de gagner du terrain et ne sont pas près de disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*