Comment réparer un accordéon ?

Entretien accrodéon

Les accordéons sont des instruments complexes. Leur mécanique finit par s’abîmer avec le temps et cela altère la qualité de leur musique. Le soufflet également est assez fragile s’il n’est pas bien entretenu. En plus, la plupart des accordéons sont de vieux modèles et il est rare d’en trouver un neuf. Il est donc essentiel de savoir comment réparer un accordéon si on veut en jouer.

Mécanique, musique et soufflet, les trois grands types de réparation

Dans un accordéon, on distingue trois grandes catégories de composants : ceux liés à la mécanique, ceux liés à la musique et ceux liés au soufflet. Le soufflet est le plus simple d’entre eux et c’est également là où un défaut est le plus facile à identifier puisqu’il se présente souvent sous la forme d’un trou, d’un joint abîmé, etc.

Ensuite, il y a les défauts liés à la musique. Tous ces défauts et dysfonctionnements correspondent aux problèmes que peuvent rencontrer les lames et les peaux qui filtrent l’air pour donner les notes. Avec le temps, elles s’oxydent et se déchirent ou se cassent inévitablement. Il est donc très important de savoir identifier le problème et d’apprendre à le résoudre.

Enfin, il y a les problèmes de type mécanique. Ces problèmes concernent tous les composants de l’accordéon qui participent au contrôle du musicien sur le son. L’élément le plus évident de la mécanique de l’accordéon, c’est le clavier. Toute la mécanique sous-jacente au clavier le relie à des soupapes et à d’autres pièces fragiles qui peuvent facilement s’endommager.

Les problèmes les plus classiques

Les dysfonctionnements les plus souvent rencontrés par les accordéonistes sur leur instrument concernent la partie mécanique. Les pièces les plus susceptibles de dysfonctionner sont les soupapes et le clavier. Dans le cas du clavier, l’apparition de la moindre gêne au touché est un signe qui trompe rarement, que les touches résistent trop ou pas assez. Il peut arriver également que le clavier soit bruyant et que vous sentiez un frottement.

Pour les soupapes, elles se décalent souvent et vous entendez alors en permanence une note que vous ne jouez pas. Il y a également les pistons (les boutons du clavier) qui posent souvent problème quand le feutre qui les entoure s’abîme ou quand le mécanisme qui les relie se tord ou se déplace. Enfin, la hauteur des pistons peut également être modifiée par l’usure des soupapes et gêner le jeu.

Quant au soufflet, il peut également poser problème, mais la nature du problème est souvent la même : un trou laisse passer l’air. Cette fuite d’air pose un véritable problème et vous trouverez votre accordéon « essoufflé ». Il faut alors repérer la fuite avant de pouvoir la réparer. Plus vous la repérez tôt, moins vous prenez de risque que la situation s’aggrave et que le soufflet se déchire.

Entretien et réparation mécanique de base

La plupart des problèmes et dysfonctionnements mécaniques d’un accordéon peuvent être gérés par un joueur non professionnel qui prend le temps de s’y intéresser. Dans le cas d’une mécanique grippée, il suffit de lubrifier l’instrument. Pour cela, il faut tout de même démonter et remonter l’instrument avec une très grande minutie pour être sûr de ne pas l’abîmer.

Le clavier est assez facile à entretenir et tous les problèmes qu’il rencontre peuvent être assez facilement résolus. Si votre clavier est bruyant, changez simplement les feutres usés. La hauteur des pistons peut également être réglée facilement. Il est d’ailleurs possible de le faire pour une question de confort. En fait, d’un point de vue mécanique, une fois que vous avez identifié le problème, vous avez fait la moitié du travail.

Le plus délicat dans la réparation d’un accordéon, c’est quand il faut le démonter. Si vous modifiez les peaux de soupapes de votre accordéon, il faudra alors prendre bien soin de remonter correctement l’instrument pour qu’il ne souffre d’aucune altération de ses sonorités. Évidemment, il existe des problèmes beaucoup plus complexes qui nécessitent le changement de plusieurs pièces.

Entretien et réparation du soufflet

Le soufflet est l’une des pièces les plus fragiles de tout l’accordéon. Il faut en prendre bien soin, car il se déchire facilement quand il vieillit et qu’il devient trop sec. Cependant, même avec un entretien très régulier, vous ne serez jamais à l’abri d’un trou ou d’une déchirure sur le soufflet de votre accordéon. Quand vous en repérez une, il faut donc savoir la gérer.

D’abord, il ne faut surtout pas reboucher ce trou avec de la colle ou du mastic. Les trous apparaissent souvent au niveau des joints et il faut alors les reboucher avec un produit adéquat. Les coins de chaque basane sont également fragiles et il ne faut pas hésiter à les restaurer totalement. Enfin, il faut également vérifier les joints entre les claviers et le soufflet et le réparer avec les produits adéquats.

Où faire réparer son accordéon ?

Il arrive que le soufflet soit troué ou irrémédiablement déchiré. Dans ce cas-là, il vaut mieux alors le changer intégralement. L’opération n’est pas particulièrement plus compliquée que les autres précédemment évoquées. Cependant, si vous ne vous sentez pas à l’aise et que vous craignez d’empirer la situation, il vaut mieux apporter votre instrument à un professionnel.

Les réparateurs spécialisés dans les accordéons sont de plus en plus rares, mais cela peut valoir la peine de les chercher. Ils remettront votre instrument comme neuf et vous n’aurez plus à courir après les réparations. En revanche, sachez qu’il faut être prêt à y mettre le prix. Leur savoir-faire est rare et leurs techniques compliquées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*