Comment retirer un antivol de vêtement avec ou sans aimant ?

Antivol

Parfois, c’est en rentrant chez soi que l’on réalise que les employés du magasin ont oublié de retirer l’antivol d’un vêtement que l’on vient d’acheter. Difficile alors de l’enlever soi-même sans aimant rond prévu à cet effet. Pourtant, il existe des solutions qui vous éviteront de faire sonner toutes les alarmes que vous croiserez.

Comment fonctionne un antivol de vêtement ?

Il existe plusieurs modèles d’antivol pour vêtement, mais ils fonctionnent à peu près tous de la même manière. De plus, l’antivol le plus répandu est souvent rond, avec une bosse en son centre dans laquelle se trouve l’aimant. On croise également fréquemment des antivols rectangulaires, toujours avec une bosse dans laquelle se trouve l’aimant.

Évidemment, nous restons ici concentrés sur les modèles d’antivol avec aimant que vous pouvez retirer à la maison avec une technique adaptée. Il existe d’autres modèles, plus ou moins compliqués. L’antivol sous forme d’étiquette est, par exemple, très facile à enlever, alors que l’antivol relié directement à l’alarme par un câble est impossible à oublier d’enlever.

Bref, il y a beaucoup de types d’antivol, mais celui qui implique un aimant a un fonctionnement assez simple. Une fine aiguille sort d’un petit macaron, traverse le vêtement sans l’abîmer et vient se coincer dans la plus grande partie de l’antivol pour empêcher de le retirer. À l’intérieur de cette partie on trouve le radar qui permet de faire sonner l’alarme et un système de billes qui retient l’aiguille en place.

N’abîmez pas votre vêtement

Quand vous n’avez pas d’aimant à disposition, il est un peu plus compliqué d’ouvrir un antivol oublié. Faites alors bien attention aux techniques que vous employez et évitez surtout de tirer sur l’antivol trop fort. Vous risqueriez d’abîmer le vêtement ou, pire encore, de le déchirer. Effectivement, rappelez-vous qu’une fine aiguille traverse le tissu !

Ainsi, vous pouvez employer des techniques un peu plus musclées pour retirer l’antivol, tout en prenant garde de ne pas abîmer votre vêtement. Certains, par exemple, tordent l’aiguille métallique dans un sens, puis dans un autre, plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle se casse. Ensuite, il suffit de retirer tout simplement l’antivol qui tombe de lui-même.

D’autres techniques un peu plus périlleuses impliquent d’utiliser un marteau pour briser entièrement l’antivol et son mécanisme interne. Cette technique n’est pas forcément garantie, assez lente et laborieuse en plus de représenter un risque pour le vêtement. Ne l’utilisez qu’en dernier recours.

Il est aussi important de savoir que certains antivols sont à cartouche d’encre. Si vous tentez de les forcer, ils vont se briser et ruiner votre vêtement. Le mieux, dans ces cas-là, est de prendre rendez-vous directement en magasin pour le faire retirer. Vous n’avez qu’à vous rendre auprès d’un caissier avec votre produit et votre ticket de caisse, l’opération ne prendra quelques secondes. C’est la meilleure manière de garantir le bon état de votre vêtement après le retrait de l’antivol. Si cette action est impossible, il existe tout de même quelques astuces pour le retirer par vous-même.

Méfiez-vous des alarmes

De toute évidence, ces astuces ne doivent être utilisées que dans le cas où l’employé du magasin aurait oublié de retirer l’antivol et que l’alarme ne l’aurait pas repéré au moment de votre sortie. Ces techniques ne doivent être en aucun cas un encouragement au vol.

D’autant plus que les magasins disposent de bien d’autres moyens de surveillance et d’antivols. Ne prenez donc pas le risque de retirer les antivols avec un aimant en pensant pouvoir vous en tirer avec des vêtements gratuits, parce qu’il existe désormais des antivols intégrés dans les étiquettes qu’il vous est impossible de retirer vous-même.

Comment retirer un antivol étiquette

Si votre vêtement possède un antivol étiquette, vous êtes chanceux : c’est le plus simple à retirer qu’on trouve actuellement sur le marché. Tâtez votre vêtement afin de trouver une étiquette plutôt épaisse puis découpez-là avec des ciseaux au plus près de la couture. Et voilà, le tour est joué : vous ne sonnerez plus à tous les portiques des magasins.

Comment retirer un antivol avec un aimant

Si vous disposez d’un aimant suffisamment puissant, il est très facile de retirer l’antivol d’un vêtement. Effectivement, l’aiguille dont nous vous parlions, peut être sortie du système de billes qui la retient à l’aide d’un aimant. Les billes qui retiennent l’aiguille sont attirées par l’aimant et n’exercent plus de pression sur l’aiguille qui se détache toute seule. Une fois que l’aiguille a quitté le système qui la retient, l’antivol n’est plus retenu par rien et il se retire sans aucune difficulté. C’est la méthode utilisée couramment dans les magasins par les hôtes de caisses.

Si vous avez un aimant, placez-le donc contre la plus petite partie de l’antivol et la partie ronde et grande devrait tomber toute seule sans aucun autre effort à faire. Pour le cas d’un antivol rectangulaire et non pas rond, le fonctionnement est identique sauf qu’il faut faire glisser la plus grande partie latéralement. Il est toujours, ici, question de déloger l’aiguille qui traverse le vêtement du système de billes qui la retient par pression, mais la forme de l’antivol implique alors de le poser sur l’aimant et de faire glisser la plus grande des deux parties sur le côté.

Comment retirer un antivol sans aimant

Retirer un antivol avec un aimant est très facile parce que c’est la méthode qu’utilisent les vendeurs au moment de votre passage en caisse. Malheureusement, on ne dispose pas toujours d’un aimant assez puissant à la maison pour retirer facilement un antivol oublié par l’employé du magasin. Heureusement, il existe une solution.

En réalité, il en existe plusieurs, selon le modèle de l’antivol. Pour les antivols rectangulaires, vous devez repérer le petit trou qui se trouve généralement sur leur tranche. Par ce trou, vous pouvez accéder au mécanisme interne de l’antivol. Il vous suffit alors d’y insérer un cintre métallique ou une tige suffisamment épaisse, de la pousser le plus loin possible et de déloger ainsi l’aiguille pour ouvrir l’antivol en activant le mécanisme interne.

Pour les antivols ronds qui ne présentent aucun trou pour accéder au mécanisme interne, vous pouvez utiliser une technique qui consiste à tenir fermement dans une main la plus petite des deux parties et de faire tourner l’autre partie, dans un sens ou dans l’autre, tout en la tirant pour l’éloigner. La rotation devrait vous permettre de déloger l’aiguille à force de faire bouger les billes.

Retirer un antivol à cartouche d’encre

Pour enlever un antivol qui dispose d’une petite bosse sur le dessus, la manœuvre va être plus compliquée : il s’agit d’un antivol à cartouche d’encre. Il va donc falloir être particulièrement délicat, car si l’encre se déverse, votre vêtement va être inutilisable. Avant toute manipulation, mettez votre vêtement au congélateur pendant toute une nuit afin de geler l’encre et d’obtenir de meilleurs résultats.

Avec un élastique

Commencez par tourner vers le bas la fameuse bosse. Elle se trouve sur la partie opposée à la forme ronde de l’antivol. Éloignez le plus possible votre vêtement de l’antivol, afin que les dommages causés en cas d’éclaboussures soient minimes. Vous devez ensuite vous munir d’un élastique résistant, mais assez fin pour s’adapter à l’antivol, et le glisser autour de la partie supérieure du badge. Il va permettre de faciliter le desserrement de la broche.

Maintenez fermement la grande partie de l’antivol, celle qui contient l’encre, d’une seule main. L’autre main doit tirer la base, assez fermement pour que l’antivol se détache. Si vous constatez que l’antivol ne se sépare pas de sa base, vous pouvez essayer à nouveau, mais avec plusieurs élastiques cette fois.

Avec un tournevis

Vous pouvez aussi enlever votre antivol avec un tournevis. Pour ce faire, placez votre vêtement à plat sur le sol, en orientant la cartouche d’encre vers le haut. Équipez vous d’un tournevis à tête plate et placez son extrémité contre le bord du cône. Vous devez ensuite maintenir une forte pression afin de percer le plastique et de le soulever (vous pouvez aussi réaliser cette étape avec un couteau). Vous verrez alors apparaître une feuillure de papier argenté, qu’il faut aussi retirer.

Vous allez vous retrouver devant une broche, soulevez la grâce à votre tournevis. Vous verrez alors le bout de la plaque métallique qui maintenant l’antivol, vous n’avez qu’à la retirer pour que votre vêtement soit dégagé.

Avec un marteau et un clou

Si les méthodes délicates se sont avérées sans succès, vous pouvez commencer à sortir l’artillerie lourde. Munissez vous d’un marteau et d’un clou plus grand que l’antivol (la tête de celui-ci doit être plus large qu’une pièce de monnaie). Avant d’utiliser vos outils, tirez à plusieurs reprises sur l’antivol pour qu’il se détache un peu de sa tige. Attention, faites le doucement, le but n’est pas de déchirer votre vêtement ou de provoquer l’ouverture de la cartouche d’encre.

Placez votre vêtement sur le sol, de manière à ce que la longue partie en plastique de l’antivol soit sur le côté. Vous devez ensuite frapper sur la cartouche d’encre jusqu’à ce qu’elle s’ouvre automatiquement. C’est une étape assez longue, soyez patient et ne vous agacez pas, si vous frappez trop fort, l’antivol risque d’éclater.

Avec une pince à bec

Comme dans les méthodes précédentes, orientez la cartouche d’encre de votre antivol vers le haut. Agrippez ensuite chaque côté de l’antivol avec vos pinces à bec et tordez doucement chaque extrémité, en prenant garde à ce qu’il ne se fende pas en deux. En maintenant la torsion, la broche métallique va finir par se desserrer ce qui provoquera l’ouverture de l’antivol.

Avec un briquet

Pour cette méthode, prenez un briquet afin de brûler l’une des extrémités du badge. Celui-ci étant en plastique, il va s’enflammer très rapidement. Vous n’aurez plus qu’à vous munir d’un couteau pour couper l’extrémité de l’antivol jusqu’à observer un petit ressort. Vous n’avez alors plus qu’à insister jusqu’à ce que votre antivol s’ouvre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*