Est-il légal de réparer son rétroviseur avec du scotch ?

Rétroviseur de voiture scotché

Votre rétro de voiture ou de deux roues est cassé, vous n’avez pas le temps d’aller chez le garagiste et continuez de rouler avec un rétroviseur défectueux, bricolé grâce à divers systèmes D. En cas de contrôle, serez-vous pénalisé ?

Quels sont les rétroviseurs obligatoires ?

Les rétroviseurs sont des éléments indispensables pour la visibilité et donc pour la sécurité des conducteurs. On peut cependant se demander si les rétroviseurs sont obligatoires. Sachez tout d’abord qu’en France, c’est l’arrêté du 20 nombre 1969 qui régit les règles liées aux rétroviseurs.

Dans ce texte, on peut constater que le rétroviseur droit n’est pas obligatoire. En revanche, il l’est pour les voitures breaks ou pour les véhicules dont la construction ne permettrait pas au rétroviseur intérieur de remplir sa fonction (comme une camionnette qui n’a pas de vitre arrière). Toutefois, lors du contrôle technique, vous devrez avoir l’ensemble des pièces détachées qui étaient assemblées lors de la construction du véhicule à l’origine. Donc, si votre voiture comportait 3 rétroviseurs lors de son achat, vous devrez avoir les 3 lors du CT.

En ce qui concerne le rétroviseur gauche, il est bel et bien obligatoire pour les voitures et pour les motos. Il est formellement interdit de conduire un véhicule qui ne dispose pas de rétro à gauche. Enfin, à l’instar du rétroviseur gauche, le rétroviseur central est obligatoire et il doit permettre au conducteur d’avoir un œil sur ce qui se passe à l’arrière du véhicule.

Peut-on conduire avec un rétroviseur « bricolé » ?

Lorsqu’on parle de rétroviseur « bricolé », on évoque un rétro cassé ou abîmé qu’on répare avec du scotch ou de la colle. Qu’il s’agisse de rétroviseurs pour moto et scooter ou bien pour les voitures, il n’est pas légal de circuler avec un rétro cassé. En effet, il est obligatoire de rouler avec un rétroviseur homologué. Par conséquent, si votre rétro est cassé, vous devrez impérativement le changer soit chez le garagiste, soit en achetant la pièce détachée sur Internet.

De plus, si vous disposez d’un véhicule qui permet de régler les rétroviseurs avec un système électrique et que ce système dysfonctionne, vous n’êtes pas en droit de circuler. Sachez que ce type de souci technique est un cas de contre visite lors du CT, car la loi impose que le réglage des rétroviseurs puisse être effectué depuis le siège conducteur, la porte fermée.

Rétroviseur non homologué, cassé ou absent : quelles sanctions ?

En cas de contrôle et si l’un de vos rétroviseurs ne fonctionne pas correctement, vous vous exposez à des sanctions de la part des forces de l’ordre. Généralement, il s’agit d’une contravention de troisième classe. Le montant de l’amende est alors de 68 euros. Néanmoins, ce montant peut être minoré ou majoré en fonction de votre délai de paiement.

Par exemple, si vous vous faites arrêter pour un rétroviseur absent, l’amende de 68 euros sera minorée si vous payez immédiatement et vous ne paierez « que » 45 euros. En revanche, si vous attendez trop longtemps, l’amende peut atteindre la somme maximale de 450 euros.

Comment éviter les amendes ?

La seule solution pour ne pas vous faire arrêter c’est de remplacer votre rétroviseur. Ce dernier est généralement composé de quatre parties : la coque plastique, le miroir, le filament qui adhère au miroir pour la fonction de dégivrage et le moteur électrique sauf pour les anciennes voitures.

Si vous souhaitez réparer votre rétroviseur vous-même, vous devrez commander la pièce en ligne ou le miroir. Pour changer le miroir, il convient de retirer délicatement les morceaux de l’ancien avec un tournevis plat, de coller le nouveau miroir et de réaliser les branchements le cas échéant. Toutefois, si la coque est endommagée, seul un professionnel pourra vous dépanner et réparer votre rétroviseur de façon à ce qu’il soit homologué.

Combien coûte un rétroviseur ?

Le prix des rétroviseurs varie en fonction des modèles. Par ailleurs, les rétros pour deux roues sont généralement moins chers. Pour une voiture, il faudra compter entre 50 et 500 euros pour un rétroviseur (les moins chers sont les rétroviseurs manuels, puis les rétroviseurs électriques et enfin les rétroviseurs électro-chromes ou détecteur d’angle mort). Pour une moto ou un scooter, vous trouverez facilement des rétroviseurs à moins de 50 euros.

Pour conclure, que vous rouliez en voiture ou en deux roues, le rétroviseur gauche est obligatoire. Il n’est donc pas légal de circuler avec un rétro défectueux. En cas de casse, vous devez rapidement vous rendre chez un professionnel pour le remplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*