Quels symptômes pour un joint de culasse HS ?

Un joint de culasse hs

Difficile lorsqu’on n’est pas expert de savoir ce qui déraille sous le capot de notre petit bolide. Souvent repéré trop tard, le joint de culasse, si petit soit-il, peut être HS et causer de gros dégâts vous n’êtes pas au fait des signaux avant-coureurs préjudiciant le mélange de votre huile de moteur avec le liquide de refroidissement. Voici comment détecter les premiers symptômes d’un joint de culasse en rade.

Votre thermostat voiture s’affole

L’un des symptômes marquant clairement que votre joint de culasse est en train de rendre l’âme, c’est le thermostat – ou calorstat – de votre voiture qui grimpe à toute vitesse. Il est surement « bouchonné », ce qui signifie que le liquide de refroidissement n’afflue plus vers le moteur et que, par conséquent, celui se met à surchauffer à plus de 95 degrés. Il est conseillé de vous arrêter le plus vite possible, sinon vous risquez de serrer votre moteur et de le casser, bloc moteur compris.

Des voyants qui s’allument partout sur votre tableau de bord

Soyez attentif si les voyants étanchéité huile, liquide de refroidissement, moteur et/ou voyant service s’allument. C’est sûrement un des signaux précurseurs d’un problème lié à votre joint de culasse. Si tel est le cas, vérifiez le bouchon de vase d’expansion ou le bouchon du radiateur. S’ils suintent d’un liquide à la texture équivalente à de la mayonnaise, c’est le signe que votre liquide de refroidissement s’est mélangé à votre huile de moteur et que cette substance est en train d’envahir votre moteur. Vous allez progressivement perdre en puissance et finir, une fois de plus, par le casser.

Du côté du système et du circuit de refroidissement moteur

Si votre joint de culasse est HS, votre voiture devrait consommer plus de liquide de refroidissement. Il est à noter que plusieurs fuites sont envisageables : soit au niveau du pot d’échappement ou des gouttes coulent et sont nettement visibles, soit du côté du vase d’expansion ou la fuite est visible au niveau du bouchon. Si vous ouvrez ce dernier, le liquide de refroidissement devrait jaillir comme une fontaine. Attention néanmoins à ne pas vous brûler.

Si tel est le cas, vous pourrez constater une surpression dans le vase d’expansion. Vérifiez alors les durites du radiateur ou du vase d’expansion, si votre joint de culasse est HS, elles devraient avoir durci et des bulles devraient apparaître à la surface une fois que votre vase d’expansion est ouvert.

Le chauffage est en passe

Si vous constatez que votre chauffage ne fonctionne plus et qu’après plusieurs minutes, aucune chaleur ne sort du ventilateur, il se peut également que votre joint de culasse soit HS.
Au moment de changer votre joint de culasse, pensez à en faire de même pour votre liquide de refroidissement et votre huile moteur ainsi que le filtre à huile. Ce serait dommage de casser votre moteur alors que vous avez fait tout le nécessaire pour éviter le point de non-retour.

D’autres symptômes annonciateurs d’un joint de culasse HS

Si votre huile moteur devient claire lorsque vous regardez votre niveau d’huile en l’essuyant sur un chiffon, il y a fort à parier que votre joint de culasse est en train de vous lâcher. Le classique et bien connu coup de la fumée blanche sortant du pot d’échappement saura vous mettre la puce à l’oreille. Cette fumée est liée au fait que votre huile moteur se mélange avec votre liquide de refroidissement. Et enfin, votre voiture se met à consommer beaucoup plus d’huile moteur qu’à l’accoutumée, le niveau est bas et votre moteur devrait en consommer de plus en plus. Si vous oubliez de vérifier, votre moteur finirait à sec et casserait très rapidement, tout comme votre bloc moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*