Rénovation salle de bain : comment remplacer une cloison par une verrière

Verrière salle-de-bain

La verrière est devenue un vrai phénomène de mode. En plein essor, on en trouve dans tous les endroits, qu’ils soient luxueux ou simplement dans des lieux de travail. Lors de rénovation, beaucoup de personnes optent pour son charme et son prix attrayant. Cette cloison tendance permet d’isoler sans séparer et de conserver un maximum de lumière. Voici quelques conseils pour la réalisation des travaux.

Atouts d’une verrière dans une salle de bains

Un espace verrière offre de nombreux avantages quand il s’agit de transformer les espaces : elle impose son style avec brio et apporte du caractère à la déco. Elle est un parti pris malin pour agrandir les petites surfaces qui manquent de mètres carrés et de luminosité. Beaucoup de personnes remplacent leurs cloisons de salle de bain par un espace verrière, ce qui transforme ainsi la pièce en une suite parentale. Elle dispose en plus de qualités de ventilation.

Ce qu’il faut prévoir pour l’installation d’une verrière

Tout dépend de votre niveau et votre expérience en bricolage, mais sachez qu’il est possible de monter soit-même sa verrière en quelques jours. Comptez cependant deux semaines pour des professionnels afin qu’ils puissent venir inspecter les lieux avant les travaux.

Côté budget, tout dépend de votre projet et des matériaux que vous souhaitez utiliser. L’inox et l’aluminium apporteront un certain style design mais seront plus onéreux que le bois ou le PVC. De manière générale, il vaut mieux investir dans une verrière de qualité pour obtenir un résultat qualitatif et durable. Pour une petite verrière, vous pouvez démarrer aux alentours de deux cents euros. Cependant, si votre ancienne cloison était importante, le budget peut vite s’élever au-dessus de mille cinq cents euros.

Poser la verrière

Une fois que vous aurez éliminé la cloison grâce à l’aide d’un professionnel ou d’amis bricoleurs, pensez à bien protéger votre verrière avant la pose avec un vernis anti-rouille ainsi qu’une couche de peinture spécial fer.

Il existe deux systèmes de fixation : la cloison sur vérins et la cloison sur rails. La première est la plus simple à poser grâce à ses quatre vérins qui fixent la cloison par pression, sans avoir à faire de trous. La cloison sur rail se base sur le même principe que les portes de dressing avec des fixations au plafond. Ces dernières se fixent à l’aide d’une simple perceuse, d’un niveau à bulles et d’un tournevis. Cette solution vous permet d’ouvrir et de fermer votre cloison au gré de vos envies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*